Un modèle de complexité du vivant : Emergence en mosaïque et conséquences philosophiques

Georges Chapouthier

Abstract


L’observation du monde vivant offre un modèle d’émergence de la complexité fondé sur l’application répétée des deux principes : « juxtaposition » d’éléments du même ordre de complexité, puis « intégration » de ces éléments dans des structures, dont, comme dans une mosaïque, elles constituent alors des parties. Les conséquences épistémologiques sont que, dans une perspective darwinienne, ce modèle réhabilite la reproduction asexuée et la non-séparation qui en résulte.

Sur le plan éthique, les morales pour l’être humain et celles pour d’autres entités, comme les animaux ou l’environnement, largement « juxtaposées », mériteraient une meilleure intégration. Sur le plan métaphysique, ce modèle pourrait avoir une application plus générale, comme le montrent, dans la pensée, les exemples de la mémoire, de la conscience ou du langage.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.